Comment choisir son assurance en tant que VDI ?

Le vendeur à domicile indépendant, ou VDI, a beaucoup de liberté dans son travail.

Il doit néanmoins s’assurer d’exercer son activité en toute sécurité. Pour cela, nous allons voir quelles sont les assurances incontournables pour un VDI et toutes les obligations de ce dernier.

Table des matières

Quelles sont les assurances incontournables pour un VDI ?

La responsabilité civile professionnelle

Par définition, la Responsabilité Civile est l’obligation de réparer les dommages causés à autrui. Que ce soit des dommages corporels et/ou matériels. Avec cette assurance, les dommages causés à un tiers sont donc pris en charge.

L’assurance responsabilité civile professionnelle en vente à domicile pourra couvrir par exemple un objet abîmé pendant un salon, ou des dommages liés à une chute durant votre activité.

L’assurance véhicule

L’assurance véhicule se divise en deux parties : 

Soit, il y a l’assurance en cas de collision. En effet, il s’agit d’une garantie qui s’avère être utile pour couvrir les dommages causés au véhicule du conducteur, lorsque la collision implique un tiers identifié.

Sinon, l’assurance en cas de vol, vandalisme, incendie. La garantie vol prend en charge les dommages survenus au véhicule de l’assuré, qu’il s’agisse d’un vol partiel, total ou d’une simple tentative.

La garantie incendie sert à couvrir le prix de la destruction d’un véhicule lorsque survenue à la suite d’un incendie (d’origine mécanique ou criminelle). Cette garantie s’applique également en cas de sinistres, foudre, explosion, attentat ou actes de terrorisme).

L’assurance de stocks de marchandises

Cette assurance ne concerne pas le statut de vendeur à domicile mandataire, comme chez Jolimoi par exemple. 

En revanche, si vous travaillez avec le statut VDI d’acheteur-revendeur, vous pouvez être amené à constituer un stock significatif de produits que vous stockerez sûrement à votre domicile.

En cas de sinistre à votre domicile, votre assurance habitation ne couvre pas forcément ces stocks. Il conviendra donc de bien vérifier auprès de votre assureur le statut de votre couverture pour en ajouter une le cas échéant.

Les complémentaires santé et mutuelles

Les complémentaires santé et mutuelles ont pour but de permettre à l’assuré de bénéficier d’un soutien financier, en cas de maladie, d’hospitalisation ou encore d’accident au-delà du régime de base de l’assurance maladie, afin de

mieux couvrir vos dépenses de santé.

De plus, il est possible de souscrire une garantie Retraite complémentaire en tant que VDI lorsque l’assuré n’est plus en mesure de travailler.

Assurance VDI : Quels sont les pièges à éviter ?

Il faut toujours faire attention et vérifier minutieusement quelles sont les garanties qui sont prises en charge par l’assureur ainsi que les montants des franchises (la part que vous devrez payer) et les charges sociales mentionnées dans votre contrat d’assurance.

En ce qui concerne la Garantie Tous risques, il faut vérifier toutes les conditions. En effet, la couverture n’est jamais aussi totale qu’elle le prétend. 

 

Vendeur indépendant

Il existe des comparateurs d’offres d’assurance en ligne qui vous permettent de voir qu’elle offre est la plus adaptée pour vous.

Quelles sont les obligations pour les VDI ?

Tout d’abord, il y a les obligations pré-contractuelles. Le VDI devra remettre le document suivant : Le D.I.P (Document d’Informations Pré-contractuelles). En effet, suite à la Loi Hamon, modifiant le code de la Consommation, les obligations d’informations pré-contractuelles ont été précisées par décret le 17 septembre 2014. Le D.I.P doit être daté et signé par le client.

Ensuite, il y a les obligations contractuelles liées à la vente : 

Le Bon de commande est obligatoire, il doit être daté et signé par le client. Ce dernier doit mentionner : Les Noms du fournisseur et du VDI, l’adresse du fournisseur, l’adresse du lieu de conclusion du contrat, la nature et les caractéristiques des biens, les conditions d’exécution du contrat (modalités et délai de livraison notamment), les prix et les modalités de paiement et enfin le bordereau de rétractation.

Le délai de rétractation est passé à 14 jours calendaires depuis le 14 juin 2014. Il court à compter de la date de réception du ou des biens. Le client souhaitant exercer son droit de rétractation peut soit renvoyer à la société le formulaire de rétractation prévu, soit envoyer un courrier recommandé.

Il a ensuite l’obligation de retourner les biens dans un délai de 14 jours au plus tard. Le remboursement, comprenant les éventuels frais de livraison, se fera sous 14 jours au plus tard après réception des biens en parfait état de revente.

Ensuite, on a l’encaissement. En effet, dans l’activité de vente à domicile, l’encaissement peut se faire immédiatement par le VDI. 

En ce qui concerne la protection sociale. Le statut de vendeur à domicile indépendant simplifie pas mal de démarches et de contraintes administratives s’agissant de sa protection sociale. Néanmoins, il faut avoir un minimum d’activité afin de verser un minimum de cotisations pour ensuite prétendre aux prestations sociales et valider des trimestres de retraite au régime de base. Il existe plusieurs cotisation possible en tant que VDI.

En tant que VDI, vous pouvez cumuler plusieurs statuts.

Enfin, en ce qui concerne la cessation d’activité. Lorsque l’on est VDI, en tant qu’indépendant, nous avons le choix d’arrêter l’activité professionnelle de vente à domicile à tout moment. Il suffit d’en informer l’entreprise pour laquelle vous travaillez ainsi que les administrations compétentes. 

En tant que vendeur à domicile indépendant (VDI), il est important de s’assurer d’exercer son activité en toute sécurité. Pour cela, il est recommandé de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle, une assurance véhicule et des complémentaires santé et mutuelles. Si vous êtes un VDI acheteur-revendeur, il est également recommandé de vérifier si votre assurance habitation couvre vos stocks de marchandises. Il est important de faire attention aux pièges et de vérifier minutieusement les contrats d’assurance afin de s’assurer de couvrir tous les risques liés à votre activité.

Comment devenir VDI beauté avec Jolimoi ?

Femmes amies VDI

Actuellement, les stylistes beauté sont plus de 8000 indépendants, hommes et femmes de tout âge, répartis partout en France métropolitaine, dans les DOM TOM et en Belgique. Ce sont des passionnés de la beauté qui peuvent être des professionnels ou non. Il n’y a pas de diplôme ou d’expérience dans la beauté ou dans le conseil qui sont imposés pour pouvoir intégrer cette activité.

Jolimoi vous fournit les formations, les outils et l’accompagnement nécessaire pour pouvoir vous développer et réussir dans cette activité.

Vous décidez du temps que vous voulez consacrer à l’activité et vous fixez vos propres objectifs.  

Pour s’inscrire c’est très simple, rendez-vous sur le formulaire d’inscription. 

Vous voulez en savoir plus ? Prenez contact avec un de nos Stylistes Beauté !