Qu’est ce qu’un VDI acheteur revendeur ?

Table des matières

Qu'est ce qu'un VDI acheteurs-revendeurs ?

Le VDI acheteur-revendeur doit acheter les produits de l’entreprise et les revendre après. Il n’est donc pas payé à la commission mais sur la marge qu’il réalise entre ses achats et ses ventes. Il dispose d’un agrément de distribution de la part de la société de vente directe qui l’emploie.  

Il achète les produits ou les services de l’entreprise de vente directe afin de les revendre à sa clientèle, en son nom et pour son compte en utilisant ses propres bons de commandes.

VDI

Le VDI acheteur-revendeur fixe lui-même le prix de revente. L’entreprise peut aussi lui conseiller des tarifs de vente préférentiels et éventuellement, lui imposer un tarif maximum de revente avec pour seul objectif de protéger son image et celle de ses produits. 

De plus, il peut être amené à gérer un stock et tout ce qui est livraisons et encaissement seront à sa charge. 

De ce fait, le VDI acheteur-revendeur prend un risque initial en achetant des produits sans savoir s’il arrivera à les revendre ou pas.  En revanche, il peut bénéficier de remises quantitatives sur les produits qu’il achète. Sa rémunération, avant cotisation sociales éventuelles correspond à sa marge brute, soit la différence entre le prix de vente et le prix d’achat toutes taxes comprises.

Les VDI acheteur-revendeur dont l’activité devient à plein temps et dont les gains dépassent les seuils légaux devront s’inscrire au Registre du commerce et des sociétés (devenant commerçant). Ils devront aussi le faire, lorsqu’ils ont exercé pendant 3 années civiles consécutives, même par intermittence, et ont tiré pour chacune de ces années une rémunération brute annuelle supérieure à 50 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (soit 19 866 euros pour 2018), précise l’Urssaf.

Le VDI a/r communique tous les trimestres le montant de la marge réalisée afin de permettre à la société de faire le calcul et le règlement des charges sociales. Il doit être immatriculé au Registre du commerce et des sociétés ou au Registre spécial des agents commerciaux.

Quelles sont les démarches pour devenir acheteurs revendeurs ?

Dans un premier temps, pour devenir VDI acheteurs-revendeurs, il faut remplir l’une des conditions suivantes : 

  • Etre majeur (avoir plus de 18 ans révolus) 
  • Être mineur émancipé
  • Répondre aux critères pour devenir commerçant 

Il n’y a pas de condition de diplôme ou de résidence pour exercer le métier de vendeur à domicile.

Dans un second temps, le candidat au statut de VDI acheteur-revendeur doit faire une demande d’immatriculation de son entreprise. Cette formalité doit être effectuée au minimum 15 jours avant le démarrage de votre activité auprès du greffe du tribunal de commerce. Elle peut se faire via le site internet infogreffe.fr.

Il est important de savoir qu’ avant l’immatriculation, vous devez réaliser la domiciliation sociale de votre entreprise, autrement appelée siège social.

 

VDI et TVA

Il est à noter que le siège social de l’entreprise est enregistré au domicile principale du candidat au statut de VDI acheteur-revendeur.

Quel est le salaire d'un acheteur-revendeur ?

Le VDI a/r perçoit une marge sur les produits qu’il vend. Cette dernière se traduit par la différence entre le prix d’achat et le prix de vente. Elle est considérée comme un BIC dans votre déclaration d’impôt sur le revenu. 

En ce qui concerne les charges sociales, le VDI acheteur-revendeur doit communiquer trimestriellement à l’URSSAF le montant de la marge réalisée afin de permettre à la société d’effectuer le calcul et le règlement des charges sociales.

Comment un VDI acheteur-revendeur est-il imposé ?

Le VDI acheteur-revendeur déclare ses revenus dans la catégorie BIC (bénéfices industriels et commerciaux).

Le vendeur à domicile acheteur-revendeur bénéficie d’un régime fiscal simplifié pour l’imposition de ses revenus :

  • Si les commissions brutes ne dépassent pas annuellement 176 200 Euros hors taxes (montant 2022)
  • Si le VDI a opté pour le régime micro-social BIC au moment de sa déclaration d’activité.

Bureau VDI

Dans ce cas, reportez le montant de votre chiffre d’affaires brut dans la case 5KO (ou 5LO pour le conjoint). Si parallèlement, vous touchez aussi des commissions, il faut déclarer le montant de vos commissions brutes dans la case 5KP (ou 5LP pour le conjoint). 

Un abattement forfaitaire de 71 % s’applique sur le chiffre d’affaires brute déclaré (ventes de marchandises) et/ou de 50 % sur vos commissions brutes (prestations de services) correspondant au régime micro-social BIC pour déterminer le revenu imposable, donc pas de déduction à faire de votre côté. Ces abattements sont au minimum de 305€.

Dans l’hypothèse où vous exercez votre activité de façon très occasionnelle, vous pouvez déclarer vos revenus dans la catégorie des revenus non professionnels (cases 5NO/5OO et 5NP/5OP). En l’absence de définition juridique précise du seuil au-delà duquel les revenus  passent de non professionnels à professionnels, il est préférable de les déclarer comme professionnels quand le vendeur à domicile a réalisé quelques ventes dans un même trimestre.

Si vous n’êtes pas dans le régime micro social, mais que vous avez choisi le réel simplifié ou le réel normal, vous devez déclarer vos bénéfices, c’est-à-dire votre chiffre d’affaires moins vos frais réels sur la page 2 du Formulaire 2042-C Pro.

A savoir : Pour votre protection sociale, vous dépendez de la SSI (la sécurité sociale des indépendants). Vous êtes assuré pour vos frais de santé, vos arrêts maladie et votre retraite. Vous n’êtes pas assuré en cas de chômage ou d’accident professionnel.

Devenez styliste beauté Jolimoi

Jolimoi est une société française basée sur un concept de recommandation personnalisé où l’objectif est de trouver la routine beauté idéale pour les clients.

Pour cela, nous travaillons aujourd’hui avec une communauté de 7000 indépendants, hommes et femmes, de tout âge, répartis partout en France métropolitaine et DOM TOM avec également un bon réseau en Belgique. Ce sont des passionnés de la beauté et experts engagés qui bénéficient d’une formation et d’outils technologiques pour réaliser leur mission lors de rendez-vous physiques et/ou digitaux.

VDI

Parmi notre portefeuille de marques, nous proposons D-LAB Nutricosmetics, M·A·C Cosmetics, Dermalogica, Les Petits Prödiges, Absolution, All Tigers…
Enfin, être Styliste Beauté chez Jolimoi c’est aussi pouvoir exercer son activité en toute liberté, d’où tu veux et quand tu veux.

Tu rêves d’entreprendre dans la beauté ? Alors saute le pas et deviens styliste beauté !