VDI et chômage : comment ça marche ?

Vous hésitez à vous lancer en tant que vendeur à domicile par crainte de voir vos droits à l’allocation chômage coupés ? Rassurez-vous, le cumul Pôle Emploi et VDI est possible ! Jolimoi vous en dit plus dans cet article.

Comment cumuler les allocations-chômage en tant que VDI ?

vdi impôts

A tous ceux en recherche d’une activité complémentaire qui vous permet de continuer à toucher vos allocations chômage mais aussi potentiellement de ne plus être allocataire à terme pour vivre de cette activité : allier Pôle Emploi et VDI est faisable en France !
Plus que possible il est même recommandé. Exercer une activité de social selling c’est une opportunité pour les demandeurs d’emploi de gagner un complément de revenus et plus encore !

Quelles sont les conditions à remplir pour percevoir les allocations chômage ?

- VDI avant la perte de votre emploi

Si l’activité de VDI a débuté avant la perte de l’emploi salarié, l’ARE (l’allocation de retour à l’emploi) et les revenus d’activité seront entièrement cumulables dans la limite du salaire de référence.

Donc si vous vous étiez lancés dans une activité complémentaire à votre poste de salarié avant de le perdre ou de le quitter, vous ne perdrez rien et pourrez tout cumuler !

- VDI après la perte de votre emploi

Si vous démarrez une activité de VDI alors que vous touchez déjà le chômage (ARE) votre allocation est maintenue mais ajustée dans le cadre des règles de cumul VDI et Pôle emploi.
Le nombre de jours indemnisables au cours du mois civil est déterminé sur la base de plusieurs conditions :

● 70% des rémunérations déclarées au titre des assurances sociales (commissions brutes issues de l’activité de VDI) avant abattement de 10% pour frais professionnels qui apparaissent sur le bulletin de précompte.
Ces 70% sont soustraites du montant total des allocations journalières qui auraient été versées pour le mois considéré en absence d’activité.Vous cumulez les revenus de vendeur à domicile moins l’ équivalent des 70% de mes commissions brutes sur l’ARE.

● Le résultat obtenu est divisé par le montant de l’allocation journalière (calculé sur la base du revenu salaire perdu). Le quotient ainsi obtenu (arrondi à l’entier supérieur) va correspondre aux nombres de jours indemnisables du mois.

Le cumul des allocations et rémunérations des VDI ne peut excéder le montant mensuel du salaire qui sert de référence à l’ARE.

Exemple : si par exemple une personne gagnait en tant que salariée 1000 € brut par mois et qu’elle perd son emploi. Elle développe son activité de VDI et gagne 800 € par mois brut. Donc Pôle Emploi va prendre 70% de 800€ soit 560€ Le montant de son ARE sera de 750€.
Son allocation journalière (pour un mois de 31 jours) : 750/31= 24 €/jour 750- 560 = 190€

Donc 190/24=7,91 soit 8 jours. Elle touchera : ses 800 € de commission + (8×24€) = 992 €

La différence entre l’allocation mensuelle que vous allez avoir et celle que vous auriez reçue si vous n’aviez pas repris d’activité, divisée par le montant de votre allocation journalière est égale à un nombre de jours non indemnisés. Ces jours non indemnisés reculent ainsi la fin de votre indemnisation donc ne sont en rien perdus.

Comment déclarer son activité et rémunérations VDI auprès du Pôle emploi ?

Dès que vous vous lancez en tant que VDI, il vous faut en informer Pôle emploi et transmettre votre contrat ou tout document attestant de votre démarrage de cette activité.

Chaque mois vous devrez transmettre les relevés de commissions fournis par la société de vente à domicile (les relevés provisionnels mensuels et les bulletins de précompte trimestriels). Il vous faut déclarer les heures travaillées via l’actualisation mensuelle en indiquant le nombre d’heures réel + le montant des commissions.

Une régularisation annuelle peut être faite sur la base de la notification annuelle définitive adressée par l’URSSAF ou de tout autre justificatif de la société.

Si la notion d’heure n’existe pas dans son activité, le vendeur à domicile indépendant doit déclarer 151 heures ainsi que le montant des commissions perçues.

Enfin, les revenus des VDI ne sont pas soumis aux cotisations de l’assurance chômage. Vous ne pouvez donc pas prétendre aux allocations chômage au titre de cette activité le jour où vous l’arrêtez.

Que se passe t il en fin de droit ?

Les allocataires que se trouvent en fin de droit et qui perçoivent une Allocation de Solidarité Spécifique (l’ASS)peuvent exercer une activité de vendeur à domicile indépendant.

Toutefois, le cumul de ces deux revenus n’est possible que pendant 3 mois mais une prime d’activité pourrait être versée sous réserve de respecter certaines conditions comme cela peut exister pour la prime d’activité de la CAF

Démarrer avec Jolimoi

Vous vous demandez toujours s’il est intéressant de cumuler Pôle Emploi et VDI ? En démarrant en tant que Styliste Beauté Jolimoi, cela vous permettra :

  • de rester actifs et de vous stimuler intellectuellement,
  • d’ajouter des lignes en plus sur votre CV,
  • de faire des rencontres, se créer un réseau et des opportunités business,
  • de gagner un complément voire d’en faire une activité temps plein.

N’attendez pas et rejoignez-nous !